Pourquoi les enfants doivent apprendre à coder ?

À l’heure où le numérique fait partie intégrante de notre société, que les métiers dans le digital s’installent sur le marché du travail, on peut légitimement se demander s’il est pertinent d’apprendre à coder, et ce dès son plus jeune âge.

Pour mieux comprendre cet enjeu, F. Mayaudon-Nehlig , Co-Founder & Pedagogy Advisor chez Coding Days, nous éclaire sur la question !

 

👶 Pourquoi apprendre à coder dès l’enfance ?

Parce qu’on le sait, le cerveau est une véritable éponge lorsque l’on est enfant. De la même façon qu’on recommande d’apprendre une langue étrangère le plus tôt possible pour mieux l’intégrer, et en faciliter son apprentissage, il semble intéressant que les enfants jouent avec le code et le découvrent à un jeune âge.

 

Une autre raison est d’ordre sociétal, la prochaine génération va interagir de fait avec de plus en plus de machines, il s’agit d’en faire des êtres adultes en capacité de comprendre le fonctionnement de la machine. Car, pour simplifier, on peut dire que la machine a une langue qui lui est propre, et que pour la comprendre il faut lui parler avec le même langage.

Et puis, je pense sincèrement que les enfants d’aujourd’hui ont vraiment de la chance de pouvoir prendre un peu plus de pouvoir sur les objets technologiques que ma génération ! 💻

 

A titre comparatif, j’ai 27 ans, et enfant j’ai appris (sur Windows 95 ! 💾 ) à utiliser un ordinateur de façon passive, c’est-à-dire à utiliser un programme dans un CD-ROM et à l’exploiter en me confrontant à ses limites. Les enfants d’aujourd’hui disposent d’outils d’initiation au code 100 fois plus créatifs qui leur permettent non seulement de s’initier mais également de créer.

Le logiciel de programmation visuelle Scratch, développé par le MIT et disponible en Creative Common, est à ce titre une mine d’or puisqu’il permet de s’initier à la PAO (Programmation Assistée par Ordinateur) tout en créant toutes sortes de jeux, quizz et vidéos.

✍️ Apprendre à coder, est-ce aussi important que d’apprendre à lire, écrire ou compter ?

Je ne dirais pas cela en ces termes. Notre société est complètement structurée par l’écrit, c’est un monde de symboles duquel on est exclu si on est pas en capacité de le comprendre : c’est ce qui motive l’enfant à apprendre à lire et à écrire ! Il est conscient que des choses lui échappent et sait qu’il n’est pas autonome pour accéder au plaisir de la lecture du conte le soir par exemple. Le facteur clé dans tout ça : c’est le plaisir !

 

Ce qu’il faut savoir c’est que l’acquisition de la lecture/écriture modifie profondément la structure de notre cerveau. En ce sens, on sait qu’apprendre à coder ressemble beaucoup à l’apprentissage de la lecture/écriture et que cela mobilise des mêmes zones dans le cerveau.

Je ne crois donc pas qu’il faille mettre en concurrence les savoirs, il s’agit bien d’une nouvelle compétence qui mobilise des capacités cognitives chez l’enfant, et joue un rôle important dans son autonomisation.

👉 Lire, compter, écrire, coder, pour l’enfant c’est avant tout prendre le pouvoir sur les choses et rendre sien les objets qui l’entourent.

🏫 Apprendre à coder a-t-il sa place à l’école ?

Oui mais… pas sans la formation adéquate pour le corps enseignant ! Le code est une formidable opportunité pour les professeurs de développer de nouvelles formes d’apprentissages comme le Productive Failure (une approche disruptive proposant un apprentissage grâce à l’erreur), le Pair Programming (qui favorise la collaboration et l’instauration d’une relation de confiance égale entre les apprenants)…et la liste est longue !

 

En fait, les développeurs sont de formidable pédagogues, et on aurait beaucoup à apprendre si on regardait de plus près les outils collaboratifs qu’ils utilisent pour échanger entre eux. A dire vrai, je m’inspire de leurs méthodes de travail chaque jour.

Il me semble également qu’il faut rappeler à l’école que le code n’est qu’un moyen, un formidable levier, un outil pour véhiculer autre chose : le code ne sert à rien s’il n’a rien à mettre en lumière ! Et ça, on l’oublie souvent. A quoi bon apprendre à lire s’il n’y a pas de poésie, d’histoires formidables à lire ?!

Derrière cette idée il y a bien la notion de conduite de projet, et ça, dans une classe c’est extrêmement pertinent à mettre en place. Il faut travailler sur le sens, et le plaisir !

🚀 Quels sont les moyens pour les enfants d’apprendre à coder ?

 
Ici, Scratch JR sur tablette

Il existe de nombreuses ressources pour initier les enfants à la programmation. On recommande de débuter par la programmation visuelle, car cela est beaucoup plus satisfaisant pour l’enfant.

Ces outils sont généralement très bien faits, gratuits et pensés pour eux :

👉 Scratch JR : accessible sur tablette dès 5 ans

👉 Scratch : accessible dès l’acquisition de la lecture

De nombreux ateliers existent pour les enfants ! Vous pouvez consulter les formations Evolukid, Magic Makers & Super Coders.

👩 Et pour les adultes ?

Rassurez-vous, il n’est pas trop tard ! Et le facteur plaisir reste le même !

Souvent, on vient au code sur les mêmes ressorts que les enfants : la frustration, le besoin de compréhension du monde qui nous entoure, et le besoin de faire tout seul.

 

Il existe de nombreuses ressources en ligne accessibles gratuitement, et qui peuvent suffire à certains pour comprendre et commencer à coder tout seul :

👉 Code Academy ou OpenClassroom

D’autres abandonnent rapidement ces MOOCs, et ont besoin de pédagogues qui les entourent pour cet apprentissage.

L’offre actuelle et valorisée par la Grande Ecole du Numérique est plutôt orientée vers des formations sélectives diplômantes pour devenir développeur :

👉 3W Academy, Le Wagon, Iron Hack, Wild Code School, École 42

👉 Peu de formations courtes, peu onéreuses, en présentiel et sans sélection, c’est la raison pour laquelle nous avons créé Coding Days.

Merci à F. Mayaudon-Nehlig de s’être prêtée au jeu de l’interview. Nous espérons que cela vous a convaincu de l’intérêt d’apprendre à coder dès le plus jeune âge ! 👶